Évitez les erreurs à l’adoption d’un lapin

Nous vous proposons ce petit guide ayant pour but de vous aider si vous venez d’adopter un lapin ou si vous y songez.

L’achat en animalerie

L’achat en animalerie est à éviter. Il vaut mieux privilégier les associations, dans le but de sauver un lapin en difficulté, ou les élevages, au sein desquels les animaux sont élevés dans de meilleures conditions. Ces structures vous donneront davantage de conseils à propos de votre nouveau compagnon.

En achetant en animalerie, on encourage l’élevage intensif où l’objectif est de répondre à la demande du marché… et non au bien‑être de l’animal. De plus, les lapins sont parfois non sevrés (car trop jeunes) ou porteurs de maladies.

La caisse de transport

Il est nécessaire d’acheter une caisse ou un sac de transport pour votre lapin. Néanmoins, il faut faire attention à la taille. Un lapin grandit très vite lors des premiers mois (surtout le lapin bélier) et la caisse peut vite s’avérer trop petite ! Le mieux est d’opter pour une caisse prévue pour les chats.

Conseil : pendant un voyage, vous pouvez mettre une serviette au fond (plus agréable pour ses pattes), un peu de foin (s’il a faim et pour l’occuper), puis un jouet qu’il aime (pour le rassurer).

La cage

L’erreur la plus souvent commise à l’adoption d’un rongeur est l’achat d’une cage pour l’y enfermer. Néanmoins, un lapin a besoin de liberté. De plus, la cage peut s’avérer dangereuse pour lui : Il peut se casser la mâchoire en mordant les barreaux ou encore se fracturer une patte…

L’idéal est de faire vivre votre lapin en liberté, en sécurisant son environnement pour éviter tout risque de blessure ou de dégradation (câbles électriques, plinthes, bois etc.). Si la liberté totale est impossible, vous pouvez opter pour la semi-liberté, en réduisant son espace de vie en cas d’absence pendant la journée ou la nuit, avec un enclos modulable ou une pièce dédiée.

Éviter les pododermatites

Les pattes du lapin sont fragiles. Il est conseillé d’aménager son espace de vie pour que le sol y soit agréable. L’objectif est d’éviter les pododermatites (une inflammation ou ulcération du dessous des pattes arrière ou de la face inférieure des membres). Elle se manifeste par une perte de poils, puis des rougeurs et peut conduire à de graves complications si elle n’est pas soignée correctement.

Conseil : aménagez le sol avec des tapis, serviettes épaisses ou encore des plaids pour que votre lapin se promène sereinement.

Le bac à litière

Il est indispensable d’acheter un bac à litière à votre lapin pour lui apprendre au plus tôt la propreté. L’objectif est que votre lapin soit le plus à l’aise possible. Le mieux est d’opter pour une litière rectangulaire (souvent au rayon chat) et de la placer juste en dessous du foin. En effet, le lapin à tendance à faire ses besoins en même temps qu’il mange.

Conseil : Evitez les litières d’angle (triangulaires) car elles sont moins confortables et deviennent vite trop petites.

La litière

Le choix de la litière est essentiel. En effet, il faut éliminer la litière de copeaux de bois (pourtant largement présente en animalerie). Celle-ci est absorbante mais très toxique pour les lapins. Il faut aussi éviter les litières à base de cèdre rouge, parfumées ou minérales (pour chat). Privilégiez par exemple la litière de chanvre !

Conseil : ne mettez pas de litière partout dans l’espace de vie du lapin, mais uniquement dans son bac à litière.

Brosser son lapin

Votre lapin a besoin d’être brossé régulièrement pour éviter un arrêt du transit. En effet, il est nécessaire d’enlever les poils « morts » pour ne pas qu’il en ingère une trop grande quantité en faisant sa toilette lui-même. En période de mue, il faut le faire quotidiennement.

Conseil : la brosse à poils durs est la plus efficace, mais vous pouvez opter pour un gant de toilettage si votre lapin n’apprécie pas le brossage.

Le biberon d’eau

Le biberon d’eau nécessite une contorsion inadaptée à la morphologie du lapin. Ainsi, il est préférable pour sa santé d’opter pour une écuelle, bien lourde afin d’éviter que votre lapin ne la renverse.

La boule à foin

L’offre inadaptée aux lapins en animalerie se poursuit avec la boule à foin. Elle est souvent inutile car ne contient pas assez de foin, et dangereuse car ils peuvent s’y coincer la tête ou une patte !

Le petit râtelier en métal

Le foin est l’élément principal de l’alimentation du lapin. Il est donc primordial qu’il puisse le manger facilement et sereinement. Le râtelier est une option, mais il faut éviter ceux en métal vendus dans le commerce. Votre lapin sera obligé de se contorsionner, et ils sont souvent bien trop petits. De plus, le métal est très dangereux !

Privilégiez le bois si vous optez pour un râtelier.

Les aliments à base de céréales

Le lapin est strictement herbivore. Ainsi, les céréales et graines doivent être bannies de son alimentation ! En effet, elles sont riches en glucides et donc en sucres qui endommagent son système digestif. Les bâtonnets de céréales vendus dans le commerce sont donc à proscrire ! De même que les granulés qui en contiennent (vérifiez impérativement la liste d’ingrédients avant d’en acheter).

Le foin de Crau

Le foin de Crau est souvent conseillé en animalerie. Pourtant, il est extrêmement riche en calcium et peut causer des problèmes rénaux et urinaires à partir de 6 mois.

Conseil : vous pouvez par exemple opter pour le Timothy Hay, parfaitement adapté aux lapins

La pierre de sel

Les animaleries proposent également des pierres de sel destinées à limer les dents du lapin. Mais cela est très mauvais pour eux… Elles saturent le système urinaire de calcium, provoquant un risque accru de calculs urinaires. C’est donc à bannir ! Le lapin use naturellement ses dents en mangeant du foin, des légumes et avec des jeux en bois adaptés.

Le vaccin

Il est essentiel de vacciner votre lapin contre 2 maladies très graves : la myxomatose et le VHD (maladie virale hémorragique). Contrairement aux idées reçues, il est fortement conseillé de le faire dès l’âge de 3 mois MÊME SI votre lapin vit en intérieur car il a tout de même des risques de tomber malade (notamment en mangeant son foin ou des légumes frais). 

Conseil : ne sortez pas votre lapin à l’extérieur et ne lui donnez pas de légumes frais tant qu’il n’est pas vacciné.

Rédaction par Julie Martin

(Instagram : @pancake_stories_)

 

mis en forme par Lou-Pilou