Bien accueillir son lapin

Son arrivée

Afin d’éviter tous traumatismes et de faire en sorte d’avoir un lapin stable psychologiquement, il faudra, avant son arrivée, préparer son lieu de vie.

Pour cela :

1- Votre foyer doit être prêt à l’accueillir. Son espace doit être aménagé. L’endroit où vous allez installer votre lapin doit être au calme et à l’abri des regards. Il faut cependant que votre animal puisse en sortir quand il veut afin d’explorer l’environnement lorsqu’il s’en sentira capable.

2- Pour le trajet en voiture, préparez la cage de transport, déposez du foin, roulez prudemment et ne mettez pas la musique trop fort dans la voiture pour ne pas le stresser.

3- Afin que les premiers contacts se déroulent correctement, il est judicieux de nourrir votre lapin avec de la verdure directement à la main (si il n’est pas habitué à la verdure, attendez avant de le nourrir avec de la verdure). Cela permet au lapin d’associer votre main à un évènement positif. Ne soyez cependant pas trop pressés, laissez à votre animal au minimum un mois pour se faire à sa nouvelle vie.

L’habitat

Petit rappel :

Les lapins (il s‘agit là d’un nom commun) sont catégorisés comme étant de la famille des animaux lagomorphes. Afin de comprendre d’avantage à quelles nécessités sont soumis les lapins domestiques, il faut d’abord savoir que les lapins de garenne sont des animaux sociaux, qui vivent dans des terriers.

Il faut installer pour votre lapin un lieu de vie adapté. Les outils tels que la cage sont inopérants et contraignants. Il faut bannir les cages qui sont souvent à l’origine de nombreux problèmes de santé (obésité, pododermatite, etc) et de comportements (anxiété, agressivité). De plus, la cage et les enclos grillagés sont souvent à l’origine d’accidents domestiques. Il est fortement recommandé de faire vivre son lapin en liberté totale. Votre lapin peut et doit avoir un espace qui lui est attribué, cependant cet espace doit rester ouvert, votre animal doit pouvoir en sortir lorsqu’il le souhaite.

Dans l’opinion, on suppose à tort que les lapins sont souvent malpropres et destructeurs. Il est tout à fait possible de contrer ce schéma là en aménagement l’environnement. Il est en effet possible de sauver vos meubles, vos câbles (en les protégeant tout de même, afin d’éviter tout risque d’accident) en investissant sur des jouets.

Enrichir l’environnement

Pour respecter l’intégrité physique et psychique de votre lapin, il faut enrichir l’environnement en achetant des jouets et des jeux d’intelligence. Les jouets sont un moyen d’enrichir l’environnement. L’intérêt de ces derniers est de limiter le stress, l’ennui et diminuer les problèmes de comportements liés à ces différents facteurs. En investissant sur des jouets, vous détournerez l’attention de votre animal de certaines choses tel que vos livres, vos décorations et vos meubles. De plus, la recherche de nourriture à l’état sauvage représente 70 % de l’activité nocturne du lapin. Les jouets d’intelligence par exemple permettent d’exploiter le potentiel de votre animal. Acheter des jouets est aussi une alternative à la gamelle, qui est un moment au cours duquel le plaisir de s’alimenter est de courte durée.

Quels jeux acheter ?

  • Balles à foin
  • Des bouts de bois
  • Des objets stimulants (tels des supports de différentes tailles, un tunnel, etc)
  • Des balles distributrices de friandises
  • Un arbre à friandises
  • etc

Les cinq libertés

En 1990, cinq libertés fondamentales pour les animaux ont été énoncées. En adoptant un animal, vous vous soumettez à ces libertés. Ainsi, en adoptant un lapin, vous vous engagez à respecter cinq libertés fondamentales :

1 – Ne pas le laisser souffrir de la faim ou de la soif

Chargez vous d’offrir une alimentation convenable à votre lapin. Vérifiez que l’eau soit propre et servie dans un bol (non dans une pipette qui engendre des problèmes de santé).

2 – Ne pas le laisser souffrir d’inconfort

Votre lapin doit disposer de tous les objets nécessaires à son confort : paniers, tapis pour éviter que le sol soit glissant, litière adaptée et propre, etc.

3 – Ne pas le laisser souffrir de douleurs, de blessures ou de maladies

Veillez à la santé de votre lapin. Il faudra de plus l’emmener tous les six mois chez un vétérinaire spécialisé dans les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

4 – Le laisser exprimer les comportements naturels propres à l’espèce

Offrez à votre animal la liberté d’exprimer ses comportements naturels. La cage est contraignante et est un outil inadapté pour les lapins de compagnie (qu’ils soient nains ou géants).

 5 – Ne pas lui faire éprouver de peur ou de détresse

En adoptant un lapin, vous vous engagez à ne pas l’effrayer, que ce soit en utilisant de la violence physique ou verbale. Vous vous engagez à ne pas hausser le ton contre lui ou le forcer aux contacts (pour, par exemple, obtenir des câlins).

Rédaction par Océane Hamel

(Instagram : @phileinorphee)

Mit en forme par Lou-Pilou